Une petite définition du BI, Business Intelligence ou encore décisionnel.

Une entreprise fonctionne autour de 3 parties :

  • l’opérationnel : fonction première de l’entreprise réponse à la demande du client, concerne les employés
  • le réglementaire : gestion de la réglementation en vigueur (RH, aspect juridique…), concerne le service administratif
  • le décisionnel : objectif et stratégie de l’entreprise, concerne les décideurs

Plus l’entreprise est grande et plus il faut distinguer ses trois parties afin de pouvoir les gérer et donc de mieux les optimisés ce qui implique de distinguer aussi les systèmes d’information et leur accessibilité.

La business intelligence englobe donc le système mis en place qui permet aux décideurs d’avoir accès aux informations nécessaires afin de prendre des décisions. D’un point de vue technique cela correspond a système d’informations connecté sur le système d’information opérationnel qui traite les informations, les agreges, les historises et les restitues sous forme de tableau de bord lisible et compréhensible par les décideurs.

Quelques mots liés au BI :

  • ETL (Extract Transform Load) : logiciel, script permettant de mettre a jour le système d’information
  • Datawarehouse : le système d’information
  • Cube OLAP : informations agrégées orientées métier définit sur des axes (temps, unité…) permettant d’optimiser le temps d’accès
  • Structure en étoile, flocon : modèles d’organisations spécifiques de la base de données

Architecture type d’un système d’information décisionnel :

architecture systeme information decisionnel

architecture systeme information decisionnel

source de l’image : K. Zeitouni http://www.prism.uvsq.fr

La BI c’est quoi ?
Étiqueté avec :                

4 pesnées sur “La BI c’est quoi ?

  • 4 mai 2009 à 8:46
    Permalien

    Je voudrais apporter quelques petites précisions. Tu donnes ici la définition de la veille, et non de l’intelligence économique (et son homologue anglo-saxon business intelligence). Plus simplement, la veille est l’action de surveiller l’environnement de l’entreprise pour anticiper ses mutations; c-a-d détecter les menaces et saisir les opportunités.
    Elle est aussi là pour faire le tri entre informations pertinentes ou non parmi le bruit qui entoure l’entreprise: 90% à 95% de l’information stratégique pour un acteur économique est diffusée mais c’est l’effet de masse de l’information qui la rend difficilement retrouvable et gérable.
    L’intelligence économique regroupe aussi tout ce qui relève de l’influence (lobbying), du management des connaissances (knowledge management) et de la protection du patrimoine informationnel de l’entreprise. Enfin, il est aussi important de savoir que la prise de décision comporte une grosse part d’irrationnel, et que ces systèmes ne sont que des aides pour orienter la prise de décision.

  • 25 septembre 2009 à 11:47
    Permalien

    Nicolas G, c’est vraiment bien de faire la différence entre veille et intelligence économique, mais peut éclaircir sur ce dernier point, lobbying, knowledge management….

  • 12 octobre 2010 à 23:04
    Permalien

    s’il vous plaît est ce que je peux savoir combien coûte la solution ORACLE BI 11g?et aussi est ce que vous pouvez me donner une référence pour l’utilisation de Oracle BI?

  • 30 janvier 2014 à 10:25
    Permalien

    Merci Nicolas G, effectivement ton intervention complète celle de l’article qui est néanmoins pertinent. le business intelligence, en résumé, c’est toutes les informations qui permettent la bonne marche comme la bonne gestion d’une entreprise, surtout en terme de prises de décisions efficaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *